Giuseppina MARRAS a prêté serment le 25 février 2002.

Elle a commencé sa carrière au sein du Cabinet FIDAL à AMIENS durant une année, Département Droit Social (novembre 2001 au 31 décembre 2002).

Attirée par le droit pénal, et armée d’une farouche envie de plaider aux Assises, elle devait intégrer le cabinet de Jean BOULY, au 1er janvier 2003, décrochant, avec ce dernier, son premier acquittement devant la Cour d’Assises de BEAUVAIS, dès février 2003.

Elle collaborera 3 années dans ce cabinet, mêlant droit du travail et droit pénal.

Dès octobre 2005, Giuseppina MARRAS va étoffer l’équipe d’Hubert DELARUE et Naldi VARELA FERNANDES, développant l’aspect droit du travail, qu’il soit conseil aux entreprises, ou au salarié en quête de réponse à ses interrogations.

Le droit pénal du travail, et droit pénal des affaires sont des matières que se sont imposés à Giuseppina MARRAS dans le cadre de cette attirance naturelle qui est la sienne pour la matière pénale, liée à la défense du droit dans l’entreprise, droit patronal ou salarial.

De la défense des salariés dans des dossiers de harcèlement moral quelque peu emblématiques (affaire dite « SUP DE CO »), à la défense du chef d’entreprise appelé à comparaitre devant la Cour d’Assises à l’occasion de faits criminels dénoncés par ses salariés, Maître Giuseppina MARRAS sait rester à l’écoute de ses clients et les conseiller au mieux dans la stratégie à adopter devant la juridiction, qu’elle soit prud’homale ou pénale.

Mais aussi, parce qu’un bon avocat doit être un bon conciliateur :

  • Son action dans le conseil aux entreprises, en amont du procès, est toujours bienvenue en vue de sécuriser juridiquement l’embauche ou la rupture du contrat de travail (engagement, contrat de travail, licenciement économique, rupture conventionnelle, gestions des absences du salarié, licenciement pour cause réelle et sérieuse ou relevant d’une faute du salarié),
  • Son expertise dans le cadre d’une approche transactionnelle du dossier permet aussi au salarié de se situer dans une matière en constante évolution.

Bientôt 15 ans au service de la profession d’avocat, et toujours la même envie d’avancer, avec l’humain, vers et pour un monde plus juste.